Notre Projet

Une école Freinet et Montessori

À l’Écol’Eau Graines, nous accompagnons les enfants à devenir autonomes, à développer leur estime de soi et confiance en soi, outils nécessaires pour évoluer sereinement dans la société. Nous veillons à ce que les enfants s’épanouissent sur les plans physique, psychologique et social en respectant leurs propres rythmes. Nous permettons à leur besoin spontané d’apprendre et de s’exprimer. Nous semons la gratitude que nous devons toutes et tous avoir envers la Nature.

Les pédagogies Freinet et Montessori

L’Éducation est une Aide à la Vie.
La pédagogie Montessori tient compte des besoins de chaque enfant en fonction de ses stades de croissance.
Chaque enfant dans son individualité comme dans son intégration au groupe poursuit son propre chemin d’apprentissage, et ce, grâce à des activités, suivant ses périodes sensibles.
Le potentiel de chaque enfant pourra se développer si nous lui offrons un environnement approprié dans lequel il pourra agir librement ; choisir son activité, être libre de ses mouvements, afin de lui permettre de développer son autonomie et sa responsabilisation.

"L’enfant qui participe à une activité qui le passionne se discipline automatiquement" Célestin Freinet

L’art - La nature et la psychomotricité

L’Écol’Eau Graines est attachée à la pratique d’activités artistiques, biologiques et sportives pour le bon développement psychique et moteur des enfants.

L’art est la trace de notre perception.

Nous savons que le dessin signifie « toute production graphique » mais aussi qu’il consiste en l’accompagnement de l’expression et de l’imagination de l’enfant.
La pratique artistique à l’école amène les notions de « créativité » et « d’expression ». Comme le dit Daniel Lagoutte dans son ouvrage Les Arts Plastiques, contenus, enjeux et finalités : « Dans tous les cas, il s’agit […] de développer les capacités d’expression et de création »

À L’Ecol’Eau graines, nous envisageons tout support de créations, pas seulement le dessin, comme « langage » car comme le dit Jacqueline Royer : le dessin est un « langage figé, éternellement parlant ». Il a donc la capacité de nous dire des choses sur l’enfant.

Dès lors, le dessin peut être envisagé dans sa fonction « langagière » dans la mesure où il permet à l’enfant de communiquer. Le dessin serait nécessaire dans l’expression de ses intentions et de ses émotions et serait donc lié à la sphère affective de l’enfant. C’est pourquoi la pratique artistique constitue un intérêt pour l’enfant. Le dessin et les productions plastiques des enfants sont alors véritablement significatifs pour l’adulte. Les gestes, les formes, les couleurs, le thème, le contexte de production traduisent des intentions et révélent certains aspects de la personnalité de l’enfant.

Selon Françoise Nyssen « L’accès aux arts et à la culture n’est le privilège d’aucun âge : c’est un droit fondamental pour tous, dès la petite enfance ».

La nature
Se promener dans la forêt, construire une cabane, observer les insectes, ramasser des feuilles mortes, répéter sa poésie ou même lister tous les verbes d’actions possibles qui se trouvent autour de nous… quel bonheur pour les enfants de profiter de la nature ! Et bien au delà du sentiment de bien-être qu’elle peut leur inspirer, la nature est aussi source de découvertes où tous les sens sont en éveil. De plus, les saisons qui changent leur offrent un paysage sans cesse renouvelé, une notion du temps développée où tout est constamment à redécouvrir.

La nature et la psychomotricité :
- permettent de développer sa confiance en soi par l’accomplissement d’exploits (grimper, tenir en équilibre, prendre soin de la nature, arroser les plantes, planter, récolter). Le jardin potager et l’environnement permettent d’exercer toutes ces grandes actions qui vont amener l’enfant à se sentir en confiance.
- cultivent sa curiosité et son imaginaire. Il y a beaucoup de choses à observer : une fourmi qui déplace de feuille en feuille ; des abeilles qui butinent ; de l’eau qui coule d’un ruisseau, etc. L’observation va amener l’enfant à se questionner. Il va découvrir et comprendre l’environnement dans lequel il vit. Il va être sensible à la protection de la nature. Une qualité si précieuse aujourd’hui.
- aident à gérer son stress car le calme, la qualité de l’air mais aussi le silence des arbres et le chant des oiseaux ont véritablement une influence sur la fréquence cardiaque. Nous sommes posés et détendus au cœur de la forêt.
- étendent sa motricité globale mais aussi sa motricité fine. Dehors l’enfant peut courir, grimper, sauter mais ce n’est pas tout. Creuser un trou avec ses doigts, cueillir des fleurs,... La nature regorge de textures. L’enfant est libre de toucher et de sentir, sous l’observation fine des adultes qui l’accompagnent.
- enrichissent son vocabulaire par l’expérimentation physique de la nature sur son corps mais aussi par l’observation et le questionnement des éléments qui l’entourent.

https://www.culture.gouv.fr/Actualites/L-eveil-artistique-des-jeunes-enfants-passerelle-vers-l-acces-a-la-culture

Et après ?

Et après ? Les enfants peuvent intégrer n’importe quel autre établissement scolaire car l’enseignement donné, fait référence à l’acquisition progressive des exigences du Socle Commun de Connaissances, de Compétences et de Culture.


Ecol'Eau Graines

8 rue des Ducs de Bretagne
56230 QUESTEMBERT
Cécile Evrard : + 33(0)7 87 45 40 53
Céline Dolo : + 33(0)6 30 93 36 02
Contact courriel

Pédagogies

Nos Partenaires

les vaches nous rendent chevre